Les échos de la rentrée

Date de publication : 04-09-2006  
Après deux mois de vacances, nous revoilà avec une nouvelle année scolaire que nous espérons pleine de succès.

Comme chaque année, le mois de septembre est le moment des grands flux migratoires entre établissements. Pour ceux et celles qui, pour une raison ou une autre, n'ont pas encore fait leurs choix, il est grand temps de prendre les décisions ultimes.

Mais attention à la précipitation ! Il est vrai que le temps commence à presser vu que les cours débutent déjà à la fin de cette semaine pour le secondaire et au milieu du mois pour le supérieur.

Néanmoins, pour opérer des choix aussi déterminants que la nature des études à entreprendre (surtout pour le supérieur), de l'établissement d'enseignement et de l'option des études (notamment dans le secondaire), quelques moments de réflexion s'imposent tant de la part des étudiants que des parents.

Les critères de choix sont nombreux et diversifiés ; ce qui permet à chacun et à chacune de trouver son profil ou un profil proche du sien. Quoiqu'il en soit, il est illusoire de s'attendre à trouver toujours juste ce qu'il faut. Le sur mesure pour tout le monde relève de l'utopie. Ainsi, la classification des différentes préoccupations ou des différentes priorités est indispensable ; ce qui permettrait d'opérer un choix selon des bases logiques qui rencontrerait le maximum des priorités recensées.

Celles-ci diff√®rent entre les parents et les enfants. Si les premiers consid√®rent que le niveau d'√©tudes, les valeurs inculqu√©es au sein de l'√©tablissement, le taux de r√©ussite des √©l√®ves et le niveau de tol√©rance sont les plus d√©terminants; pour les derniers c'est plut√īt le taux de r√©ussite, la gentillesse et le respect des professeurs √† leur √©gard qui occupent la premi√®re place.

La période des grandes vacances est, généralement, le moment propice à la ponte de nouveaux décrets, applicables immédiatement à la rentrée de septembre, contraignants parfois, tant à l'égard des enseignants que des élèves. A la rentrée, les enseignants et les syndicats sont sur pied de guerre. La plupart du temps, les premières grèves d'enseignants commencent déjà dès la fin septembre, pour revendiquer l'annulation ou le report de ces nouveaux décrets.

Vis-√†-vis des √©l√®ves, de plus en plus d'√©tablissements (principalement de la communaut√© fran√ßaise) restreignent l'acc√®s aux filles musulmanes qui portent le foulard. Lorsque celles-ci sont accept√©es, un harc√®lement est exerc√© √† leur √©gard dans les cours de gymnastique et de natation. Des sanctions, parfois disproportionn√©es, leur sont inflig√©es, ce qui diminue bien-s√Ľr leur chance de r√©ussite. Des r√®glements d'ordre int√©rieur, confectionn√©s sur mesure, prennent la charge de l'affichage du caract√®re l√©gal sur ces pratiques anticonstitutionnelles.

Une interpellation du ministre responsable avait été faite, déjà, l'année passée. Sans succès. Pire, des écoles tolérantes l'année passée rejoignent, cette année, le camp des exclusionnistes.

L'√©tablissement d'une base de donn√©es des √©coles avec les diff√©rentes caract√©ristiques de chacune, consultable directement sur notre site, para√ģt in√©luctable et rendra un service incontestable non seulement aux √©l√®ves et √† leurs parents, mais aussi aux √©tablissements scolaires m√™mes.

Pour la réalisation de ce service, le concours de chacun et de chacune est indispensable. Apportez vos contributions en envoyant vos témoignages au Conseil.
Auteur : Mohammed Said


Il n'y a aucun commentaire pour cet article.


Ne soyez pas passif, rťagissez ŗ cet article, en ajoutant votre commentaire

Copyright © CSMB 2010